ASTUCE iPad
Utilisez deux doigts pour naviguer et un doigt pour vous dépacer dans une édition
ASTUCE PC/MAC
Utilisez les flèches gauche et droite de votre clavier pour naviguer
Go to the top

ÉDITO

Le Rock Dans Tous Ses Etats fait partie des rares festivals trentenaires en France. Ce site a pour ambition de vous immerger dans la riche histoire du festival ébroïcien. Documents d'époque, témoignages éclairés, affiches originales... tout est là pour revivre la folle aventure du RDTSE de 1984 à nos jours. Un coup d'oeil dans le rétro avant de venir en découdre l'été prochain sur l'hippodrome de Navarre  ?


REMERCIEMENTS : Sophie Bordier • Thierry Bouffiès • Chriss • Benoit Darcy • Patrice Levillain • Christophe Guais • Alain Lambert • Gilles Leblond • Jean-Marie Martin • Jackie Mascre • Pmax • MAX • MARCO et un grand merci à tous ceux qui ont témoigné.

2015 (32ème Edition)





THE JON SPENCER BLUES EXPLOSION- YELLE-HUDSON MOHAWKE-FIDLAR-EZ3KIEL-RUSTIE-METZ-THYLACINE-ST PAUL & THE BROKEN BONES-THE BUG FEAT MANGA-THE INSPECTOR CLUZO-MANDAH-ALOHA ORCHESTRA-RICH AUCOIN & ENCORE!-SALUT C'EST COOL-TALLISKER-YOU SAID STRANGE-H-BURN-JOY WELLBOY-RANDOM RECIPE-KID FRANCESCOLI-CABARET FREAKS

2014 (31ème Edition)




FRITZ KALKBRENNER - ACID ARAB - KASABIAN - THROES + THE SHINE - DELUXE - PRIMAL AGE - MGMT - THE DILLINGER ESCAPE PLAN - METRO VERLAINE - SARAH W PAPSUN - DORIAN'S GRACE - GASPARD ROYANT - FAMILY OF THE YEAR - FOR THE HACKERS - BIRTH OF JOY - KUROMA - TWO BUNNIES IN LOVE - SUPERDISCOUNT 3 LIVE - MASSIVE ATTACK - SALUT C'EST COOL - DELTRON 3030 - VUNDABAR - INTERPOL - GIRLS IN HAWAII - DUB INC - BLAKE WORRELL - PETER VON POEHL - ALB - TRAMPOLENE - MARS RED SKY - HILL VALLEY

2013 (30ème Edition)


Cet été est une promesse, les uns et les autres nous avons assuré le passage. En cette fin juin on ne pensera qu’à ça : au bonheur d’être ensemble assis dans l’herbe ; les anciens comme les plus jeunes à la nuit tombante comme si on réinventait le monde. Ca fait trente ans que ça dure… et alors !!!

Jean Marie MARTIN





The XX • Die Antwoord • Band Of Horses • Archive • The Black Angels • Klaxons • Woodkid • Stupeflip • Airbourne • Dirtyphonics • Rone • Bonaparte • Jil Is Lucky • Le Catcheur La Pute & Le Dealer • Aufgang • Colours In The Street • Kadavar • Darko • Absynthe Minded • BRNS • Curtis Johnson Band • Dope D.O.D. • Lascaux • Burnie & Son Batard • Carbon Airways • Mr Magnetix • Balinger • Dead Rock Machine • School Is Cool • Poni Hoax • Wave Machines • Christine

2012 (29ème Edition)




Benoit Darcy The Bots - Benoit Darcy The Rapture - Benoit Darcy

Daniel Darc • Bomba Estero • The Rapture • Manu Chao • The Bots • M.Ward • The Bronx • Crystal Castles • Chinese Man • Noein • Yidaki Jug Band • Gordon Melon • Virus • Murkage • Mr Magnetix • Rocky • Kurt Vile • Balthazar • Stuck In The Sound • Cypress Hill • Two Door Cinema Club • Alan Corbel • Russian Red • Citizens! • Gold Panda • 1995 • The Brian Jonestown Massacre • Squarepusher • Factory Floor • Mrs Good • Virus • Gordon Melon • Yidaki Jug Band • Noein • Kap Bambino • Le Catcheur et la Pute

2011 (28ème Edition)


Le RDTSE c'est le premier festival qu’on fréquentait plus jeunes à la fin des années 90 en tant que public, et on y a joué avec Christine en 2011 (même si Stéphane y a joué la première fois en 2003 au Banana Club en tant que Dj avec son projet « Aeon Seven »). Le RDTSE c'est 'LE' festival de notre région ! On y a que des supers souvenirs, et pour connaitre beaucoup d'autres festivals, le Rock a su rester convivial et humain. En 2011, on a eu un public incroyablement enragé, on a assisté aux premiers slams et stage-diving sur nos tracks ! C’était génial, voir cette scène-cage avec 1500 personnes dedans surexcitées était jouissif, d’autant plus qu’on jouait face à Skunk Anansie !

Nicolas et Stéphane
CHRISTINE


Skunk Anansie - Benoit Darcy

Dark Dark Dark • Alister • Cloud Control • Tiken Jah Fakoly • Razorlight • Fool's gold • The Experimental Tropic Blues Band • C. W. Stoneking • The Inspector Cluzo & mates • The Toxic Avenger • Disasteradio • Drums Are For Parades • Kylesa • Christine • Elisa Jo • Off The Beaten Track • Radiosofa • No Surrender • Destroyer • Architecture in Helsinki • Skunk Anansie • Gaetan Roussel • Young fathers • Blake Worrell • Concrete Knives • Atmosphere • Atari Teenage Riot • Jello Biafra & The Gsm • Popof • Mondkopf • Christine • Civil Civic • Parade

2010 (27ème Edition)


Le RDTSE a été pour moi une aventure comme bénévole puis comme président de l’association qui organisait… C’est un formidable vecteur de lien social. J’y ai rencontré la plupart de mes amis. C’est l’histoire de gens qui y croient, avec tous ces bénévoles qui sont des petites mains actives et heureuses d’être là. Mes coups de cœur musicaux ont souvent été des groupes pop comme Pony Pony Run Run, Naïve New Beaters (des gens adorables) ou des découvertes comme FM Belfast, Curry & Coco… Le rock c’est avant tout la convivialité, et aussi un rendez-vous incontournable dans nos vies. Chaque fois qu’une édition se termine, malgré la fatigue, on se dit juste ‘Vivement le prochain !’

Thierry LAVALLE
président de l’Abordage, association organisatrice du festival, entre 2007 et 2011


The Black Keys - Benoit Darcy

Babyshambles • Pony Pony Run Run • The Black Box Revelation • Infectious Grooves • Les Tambours du Bronx • Dark Horses • Bang Bang Eche • Brother Ali feat. Bk-one • Dan le sac vs Scroobius pip • Monotonix • Jeff Lang • Danger • Triggerfinger • Jamaica • Quadricolor • No Records • Bloody Beetroots • Death Crew 77 • The Black Keys • Renan Luce • Chokebore • Suicidal Tendencies • The Jim Jones Revue • The Phantom Band • Curry & Coco • FM Belfast • Shining • Invasion • Tv Glory • The Patriotic Sunday • Les Bœufs Troquistes • Oxp • Orchester

2009 (26ème Edition)



Tryo • Ghinzu • Yeah Yeah Yeahs • Fishbone • Naïve New Beaters • Alela Diane • Inspector Cluzo • Fucked Up • The Thermals • The Aggrolites • Java • Data • South Central • Zone Libre Vs Casey & Hamé • Deerhoof • Olivia Ruiz • Orelsan • A Place to Bury Strangers • Sammy Decoster • The Bewitched Hands • Fishbone • Nil Hartman • Adam Kesher • Missill • Nomo • Yo Yo Yo Acapulco • Dead Rock Machine • Cristal Palace • Kinky Yukky Yuppy • Lirisyste

2008 (25ème Edition)






John Butler Trio • Amadou et Mariam • Moriarty • Birdy Nam Nam • Rodrigo y Gabriela • Battles • Caravan Palace • Melt-Banana • 65daysofstatic • My Brightest Diamond • Tahiti 80 • Curry & Coco • Agoria • Why? • James Deano • The Elektrocution • Alister • Danton Eeprom • Surkin • Camille • Gossip • The Dø • Girls in Hawaii • Blood Red Shoes • Envy • Foals • Ez3kiel • Hushpuppies • Dälek • O'Death • The Shoes • Yuksek • Patrick Watson • Yeasayer • La Maison Tellier • Does It Offend You • Yeah? • Chrome Hoof • Get Well Soon • I'm from Barcelona

2007 (24ème Edition)


Mes premiers pas sur le RDTSE datent de 2005. Depuis, je me coupe du monde pendant 15 jours par an pour œuvrer sur ce festival sur des postes de monteur/démonteur, runner et administrateur.
En tant que bénévole, j'aime utiliser l'image d'une dynamite ou d'un feu d'artifice pour expliquer l’expérience. On allume la mèche, et on sent la pression monter en nous. On attend le moment où la déflagration aura lieu : le montage. L'explosion est là ! Elle est de courte durée par rapport à cette attente, mais la magie et là, le cœur palpite, c'est un spectacle de sons, de lumières et de vibrations. Enfin, la pression descend et l'on regrette déjà ces deux premiers temps... L'odeur de la poudre est encore présente dans l'air, et la nostalgie s'installe. Tout disparaît petit à petit à l'image des bénévoles et des artisans du spectacle qui s'en vont jour après jour jusqu’à ce que l'hippodrome devienne de nouveau désert (le démontage). Mais on sait que l'année prochaine, on rallumera un autre feu d'artifice encore plus somptueux... J'aurais des millions d'anecdotes... D'une histoires de poules à une poubelle pleine d'eau, en passant par du barrièrage de tentes bénévoles... Des larmes en solitaires, des nuits blanches de veille de festival à écouter le silence en pensant que les 48 prochaines heures seront assourdissantes... Des bénévoles devenus de véritables amis... Des moments magiques de montage et démontage sous la pluie où seulement les 2 jours du RDTSE étaient ensoleillés... Du travail nocturne dans des mares d'eau, un décor des 25 ans merveilleux avec ces bars enflammés faits de tôles rouillées... Des heures de rires, de joie, de claques musicales...

Julien GOUPILLOT
Bénévole



The Rakes • Didier Super • Miossec • I'm From Barcelona • Sean Lennon • !!! • Nosfell • Babet • Wax Tailor • Pelican • Explosions in the Sky • Your Happy End • Kaiser Chiefs • Frank Black • Cake • AaRON • Clap Your Hands Say Yeah • Jehro • Peter Von Poehl • Peter Bjorn and John • Mademoiselle K • Sharko • Draft • Pop Levi • Gomm • Nina Bobsing • Maxïmo Park • Menomena • Midlake • Ana

2006 (23ème Edition)


Le Rock Dans Tous Ses Etats est l’un des premiers festivals à nous avoir programmés. On jouait sur la Papamobile. C’était une reconnaissance importante et aussi l’occasion de côtoyer des gens qu’on admirait, on était comme des enfants dans une confiserie ! Que ce soit en tant qu’artiste ou festivalier, je me souviens de Calexico, Stupeflip, Moriarty, Bashung … des héros de mon adolescence. J’ai trinqué avec Frank Black, ce sont forcément des souvenirs qui restent ! J’aime le côté premier festival de l’été, c’est un peu comme Roland Garros...

Yannick
LA MAISON TELLIER





Franz Ferdinand • dEUS • Cali • Dionysos • Katerine • Razorlight • Dirty Pretty Things • Art Brut • Marcel et son Orchestre • Bumcello • Two Gallants • Nathan Fake • Para One • Asyl • Bettye Lavette • Donavon Frankenreiter • Alexander Kowalski feat. Khan • Ministère Des Affaires Populaires • Adam Kesher • Dat Politics • Dapayk • Automat • The Ebroicians • La Mygale • La Maison Tellier • The Infadels • Digitalism • Brisa Roche • Jack The Ripper • Archie Bronson Outfit • Anna Ternheim • Akli D • Ghislain Poirier • Tepr • We Are Wolves • Duchess Says • Depth Affect • France Copland • Kanka • The Jury

2005 (22ème Edition)


« Avant toute chose, le festival est lié à des rencontres, notamment celle de Christian Roux : ça a été un véritable bouleversement de le voir arriver à Evreux. Une grande personnalité avec une énorme envie de faire bouger les choses. On était pas mal à adhérer à ses projets. C’est lui qui m’a donné envie de travailler dans le milieu musical. Il y a une grosse part d’affectif à regarder dans le rétro. Le RDTSE c’est une vraie famille ! Si je devais déménager ou partir loin d’ici je me débrouillerai pour revenir y travailler tous les étés. Ce festival représente trente ans de ma vie ! C’est beau de regarder maintenant d’où on vient et où on est arrivé… Des gens ont eu des idées folles, visionnaires, et d’autres ont su les poursuivre. Forcément beaucoup de souvenirs me reviennent, comme la fois où le label de MC Solaar lui a affrété un hélicoptère spécial pour faire le trajet La Havane (où il tournait un clip)-Evreux et pouvoir donner son concert au festival ! En 2005 je m’occupais de l’aménagement de l’espace VIP avec un ami… Après avoir tout préparé et être allés boire un verre on revient sur place et on trouve des gens attablés en train de vider le frigo de tout son champagne ! Enervés on les a mis dehors pensant que c'étaient des squatteurs, jusqu’à ce que la personne chargée de l’accueil artistes nous apprenne qu’il s’agissait de The Kills ! On s’est pris la tête avec eux mais pour s’excuser le lendemain on leur avait offert une caisse de cidre dont on savait que c'était leur péché mignon… »

Xavier GAUVRY
barman, musicien au sein de Effigie, vainqueur du tremplin rock 1985, coordinateur bénévoles, accueil du public, stage manager, cuisinier…. Depuis 1984




Tiken Jah Fakoly • Sonic Youth • Amadou & Mariam • Le Peuple de l'Herbe • The Kills • Vitalic • Sage Francis • Sons&Daughter • Hollywood Porn Stars • Quintron&Miss Pussycat • Chloé • Tëkel • Kinski • Heko • Dick Voodoo • David Rockmore • Tokyo/Overtones • As We Bleed • Alice The Goon • Garbage • Ska-P • Ghinzu • Devendra Banhart Band • Blonde Redhead • The Bravery • Morgan Heritage • Cocorosie • Loïc Lantoine • Black Mountain • Whitey • Modeselektor • Balkan Beat Box • Sean Kosa • Interlope • I.Y.M. • The Konki Duet • Améthyste • Crumble Lane • Aminima • Alamo Race Track

2004 (21ème Edition)


« Quinze ans après Woodstock, sept ans après la vague punk, naissait à Evreux une réalité alternative appelée « Le Rock dans tous ses Etats ». Pourquoi là et à ce moment précis ?
Parce qu’une conjonction d’éléments favorables étaient réunis.
La présence américaine des années 60 avait ouvert des possibles en important des musiques jeunes et multiculturelles, partagées, peu académiques. Mais c’est au début des années 80, que la MJC commence à s’investir dans le rock, sous le regard bienveillant de la municipalité d’alors. Les Transmusicales ont ouvert la voie, le rock alternatif déboule en trombe, les ondes sont libérées. Monseigneur Gaillot apporte son soutien. La voie est libre et un vent de liberté et d’avant-garde peut souffler sur Evreux.
Et la préfecture de l’Eure devient un fleuron musical dans une France encore très calme.
Comme dans toutes les épopées, les individus sont importants mais c’est surtout le rêve qu’ils construisent ensemble qui compte. C’est une sorte de movida qui s’empare d’Evreux. Ses acteurs sont animateurs, éducateurs, journalistes, militants associatifs et surtout des gens improbables, dont la compétence s’est révélée dans l’action collective.
Les premiers festivals se succèdent sous la responsabilité de Christian Roux qui leur insuffle pertinence et fantaisie. Et très vite apparaît la salle l’Abordage. Pionnière française, cette salle au nom plein d’optimisme vient adosser le festival à un outil permanent.
Il y a à cette époque à peine vingt salles sur l’ensemble du territoire national, hors Paris.
Monique Dechaume prend le relais et structure l’élan donné par son prédécesseur. Elle ouvre le spectre musical au rap, donnant une illustration locale du concept naissant de « musiques actuelles ».
Je prendrai sa suite en 1996, venant de mon Nord natal, un peu stressé par l’attente de la population et très content de trouver une salle équipée d’une sono et dotée d’une équipe d’un salarié et deux objecteurs de conscience.
Il apparait dès 1996 que le fait de densifier le festival sur une période plus courte donnera à la fois plus de rayonnement, de visibilité et d’audience. Et Noir Désir accepte de participer au festival par l’entremise de Claude Guyot, directrice du Fair et résidente de Croisy sur Eure.
Aucun bâtiment ne peut contenir l’évènement, il faut penser plein air. Après quelques négociations délicates, le site retenu est l’Hippodrome de Navarre.
Et l’on apprend les métiers de la logistique et du service et l’on implique de plus en plus de bénévoles. Comme dans « Jour de Fête » de Jacques Tati où l’on voit la population accueillir la fête foraine et prêter main forte aux forains pour monter les manèges, on assiste à Evreux à une vraie mobilisation de gens formidables : des électriciens débonnaires, une attachée de presse et un directeur technique militants, des équipes sportives pour tenir les bars et le camping, des hommes politiques courageux.
Ce qui m’a souvent frappé, c’est la fierté des ébroïciens qui invitent chaque année des amis lointains ou de la famille à séjourner ce weekend-là en se disant : « C’est ici que ça se passe ! »
Le nombre de scènes a augmenté progressivement pour donner plus de diversité au point de provoquer parfois quelques interférences et chocs culturels comme la fois où Soulfly a commencé avant que les Wampas (2003) n’aient terminé ou quand The Herbaliser a retardé tout le programme et fait commencer Sinclair avec une heure de retard face à un hippodrome envahi par une fraiche brume nocturne.
Il y a eu aussi le débrayage des intermittents pendant le set d’Ellen Allien, mais comment ne pas soutenir leur légitime protestation ?
Au-delà des anecdotes, et face à un évènement culturel si emblématique, il est aussi important de dire que ce projet a fait exister Evreux dans une sphère innovante et a permis à l’Abordage d’apparaître et d’accueillir des concerts fantastiques toute l’année et dans nombre d’autres villes du département à l’occasion des opérations « L’Abordage hors les murs ».
Cela a toujours été un festival produit par une salle permanente, ce qui reste assez rare pour le signaler car on peut appeler cela un développement durable au service d’une population locale à la différence de certains événementiels sans lendemain.
Il est donc très cohérent de souhaiter à Evreux une salle permanente à la hauteur des normes actuelles et on peut même s’étonner du retard pris dans ce domaine à l’aune de la précocité et de la longévité du festival.
C’est trente années de culture vivante, d’ouverture au monde, de fête, de passion et de connivence que l’on célèbre ici. Je rends hommage à tous ceux qui y ont contribué et je tire mon chapeau très bas à ceux qui font aujourd’hui que cela existe toujours et pour longtemps ! »

Jean Christophe Aplincourt
Directeur entre 1996 et 2007


-M- • The Divine Comedy • Buck 65 • Toots and the maytals • Les Hurlements d’Léo • The Von Bondies • Svinkels • Luke • Tinariwen • Radioactive Man • Ramsay Midwood • Detroit Grand Pubahs • OMR • Vegomatic • Komori • Wax Tailor • Supergrass • Alain Bashung • The Rapture • Keziah Jones • Sanseverino • Daniel Darc • Fabulous Trobadors • Feist • Ben Kweller • Sharon Jones • Spektrum • Prototypes • Broken Social Scene • Kap Bambino • Robotobibok • Dj Aï • Yé Yé

2003 (20ème Edition)


Pendant quelques années, j'ai présenté les groupes sur scène avant les concerts : ce fut le plus grand exercice d'humilité de ma vie. Au début, c'était pas simple, mais après quelques chambrages, envoyures sur les roses et tous les mots d'oiseaux possibles et inimaginables, j'étais tranquille et serein sur la scène. Ca m'a permis de tester toutes mes lubies en matières vestimentaires. Y'a des tas d'anecdotes dans mes costumes étriqués... La dernière fois que je me suis livré à l'exercice, j'étais accompagné de mon acolyte, JJ Nyssen. On avait bossé nos interventions dans une chambre d'hôtel à Vancouver au fin fond du Canada. Lorsqu'on a présenté les Wampas, j'étais tout de vert vêtu, perruque y compris. Didier Wampas, des coulisses, a tiré un feu de bengale qui a atterri sur ma perruque, l'enflammant d'un coup d'un seul. L'effet a été saisissant.

Stef Gotkovski
Présentateur de 2000 à 2003



Calexico • Mickey 3D • Burning Spear • Soulfly • Les Wampas • Herbalizer • Mighty Mighty Bosstones • Radio 4 • DJ Vadim & Russian Percussions • Stupeflip • Doctor L • Viva l'american death ray • DJ Zebra • Azaxx • Dirge • Electronicat • The Eternals • Com'mix • L'épouvantail • Northern Light • Beth Gibbons & Rustin Man • Zebda • Tricky • The Skatalites • Suicide • Ellen Allien • McLusky • Tahiti 80 • La Rue Ketanou • Jeffrey Lewis • Kimya Dawson • Maximilian Hecker • An Pierle • Krikor • Dj Feadz • Attila project • Electrocute • Aeon 7 • Dickybird • Calc • Mr Lab

2002 (19ème Edition)


Dionysos

Noir Désir • Tiken Jah Fakoly • Kid Loco • Big Soul • Amadou et Mariam • Joseph Arthur • Ed Harcourt • Big Boss Man • Zen Guerilla • Mardi Gras BB • Sayag Jazz Machine • Mouloud • Shalak • Lobsters From Mars • DJ Zadig • La Pollution Cyclique • DJ Muleta • Al Kalmat • Tricky • Sinclair • Miossec • Chokebore • Dionysos • The Music • Alec Empire • Dirty Three • Jack • Jim Murple Memorial • Stanley Beckford • Robots In Disguise • Volvotraxx • Spaceheads • Frandol • Xtra Systols • DJ Chazam • Dj Sweed & Carlito + Kino X

2001 (18ème Edition)


The Jon Spencer Blues Explosion Muse

Les Têtes Raides • K2R Riddim • Tom Mc Rae • Saul Williams • Enhancer • Java • Nashville Pussy • Chumbawumba • Bertrand Burgalat • Superheroes • Live Human • Modest Mouse • Rubin Steiner • Karma Lines Of U-Man Kind • Tokyo Overtones • Steeple Remove • Roudoudou • Residentchrac • Muse • Sergent Garcia • The Jon Spencer Blues Explosion • Asian Dub Foundation • 16 Horsepower • Percubaba • Le Peuple de L’Herbe • El Vez • Mickey 3D • Badmarsh & Shri • Kampec Dolores • Spor • King Riddim • Dawnhill • Brown Junior Quartet • UHT • Subsonic • DJ Klute • Irwin’s Conspiracy

2000 (17ème Edition)


Pour moi le Rock Dans Tous Ses Etats c'est un grand moment d'échanges, de rencontres, de retrouvailles, de boulot de taré, de rigolade, de coups de gueule, d'épuisement, de patate à mort, de ras-le-bol, de super envie de le faire, d'essayer de faire un truc qui en a… Parmi mes souvenirs il y a forcément la 10e édition, mes premiers pas dans ce milieu de malade. Le truc qui te dépayse complètement de l'usine et qui te fait baver d'envie… Je me souviens d’Arno qui repasse lui-même sa chemise dans le couloir des loges à la vue de tout le monde ou encore du DJ de Asian Dub Foundation qui sort de scène en se prenant pour le surfer d'argent perché sur le praticable que l’on poussait… Un gros MERDE au Rock Dans Tous Ses Etats !!

Tony DIAZ FERNANDEZ
bénévole monteur, backliner, cariste, régisseur de 1993 à 2003 puis de 2009 à maintenant


M Bob Log III - Thierry Bouffiès

Sonic Youth • Day One • Tryo • Jean-Louis Murat • Pooka • Zita Swoon • Bentley Rhythm Ace • Sona Fariq • NFD • L’Echo Raleur • White Hassle • Knoxville Girls • Les Hurleurs • Kinkeliba • Dj Rich / Freestylers • DJ Subsonic • -M- • La Ruda Salska • Massilia Sound System • Venus • Autour De Lucie • Uranus Bruyant • Zenzile • Candie Prune • Petit Vodo • Bob Log III • Mr Jack • Maarten • Roma DJ Set • Curtis Sound System

1999 (16ème Edition)


Lofofora Dominique A - Thierry Bouffiès LTNO - Thierry Bouffiès

Arno • Lofofora • Sloy • Tindersticks • Tarwater • Cornelius • Natacha Atlas • Dionysos • Dominique A • LtNo • André Williams • France Cartigny • 3 Colours Red • Tim • No Junk Food • Lycanthrope • Marcel & Son Orchestre • Yellowman • Clotaire K • Ethnician • Sinsemilia • Man Or Astroman ? • Delinquent Habits • Gus Gus • Audioactive • Pierpoljack • Rinocerose

1998 (15ème Edition)


Un événement rebelle et populaire, une zone d’autonomie temporaire qui se réinvente chaque année, festive, citoyenne et artistiquement dense, une vitrine pour la culture rock au sens large. Je retiens la globalité de l’aventure et surtout la rencontre des personnes avec lesquelles nous avons construit ces 11 éditions. Travailler sur la production de ce genre d’événement procure en fait bien plus de stress que de plaisir ; la vraie satisfaction, c’est lorsque le dernier spectateur est sorti et que tout s’est bien passé. C’est maintenant en tant que bénévole que j’y participe et que je peux apprécier et profiter pleinement du festival !

Marc TACONNET
administrateur de 1996 à 2006


Our Lady Peace • Fun Da Mental • Penthouse • Burning Heads • The Young Gods • Nothing • Dickybird • Candie Prune • Environmental Science • Red Snapper • Addict • Drugstore • Cornu • Alabama 3 • Dolly • Louise Attaque • Holy Land • Fantastic! • Tahiti 80 • Purr • Tue Loup • Tanger • Perry Blake • Laurent Hô

1997 (14ème Edition)


Un des événements les plus marquants de l'histoire du RDTSE fut le concert mémorable de Noir Désir pour la première édition se déroulant à l’Hippodrome de Navarre. Dès le troisième morceau un orage incroyable déchira le ciel. Tout le monde a voulu rentrer sous le chapiteau sous lequel jouait le groupe pour se protéger de la tempête ce qui a entrainé un mouvement de foule terrible. Les gens des premiers rangs se faisaient écraser et donc évacuer par les agents de sécurité. Une vraie vision d’apocalypse ! L’ambiance était vraiment électrique entre le concert d’une intensité dingue, le public qui hurlait et l’orage qui grondait avec violence à l’extérieur

Stéphane FOURNIER
bénévole de 1991 à 1994, régisseur lumière depuis 1995


Chokebore - Jackie Mascre Thierry Bouffiès

Big Jam • Shai No Shai • Asian Dub Foundation • FFF • LKJ • JOZ • Diabologum • Chokebore • Cast • No One Is Innocent • Noir Désir

1996 (13ème Edition)



Les Nouilles en Cage • Neurosis • Unsane • Les Tétines Noires • The Young Gods • Les Têtes Raides • Millions de Sabords • Salad • Miossec • Alan Stivell • Le Bal du Golem • Stan The Flasher • Marousse • Zebda • Papa Brittle • Les Wampas • What’s Up

1995 (12ème Edition)


Le "Rock" est un épisode marquant de mon existence.  Fan et pratiquant la musique depuis mon adolescence, y participer en tant que bénévole sur la 10ème édition fut une révélation... Je n'ai eu de cesse que vouloir me rapprocher des postes techniques. Ce festival a donc été à la fois source d'excitation intense (être dans le feu de l'action) et un tremplin professionnel très formateur (comme l'Abordage). J'y ai côtoyé des groupes de tous horizons musicaux et géographiques et ai été confronté à des tas de situations stressantes.
Mes enfants, nés dans cette ambiance "rock", fréquentent aujourd'hui assidûment le festival, font de la musique. Mon fils, 18 ans, compose, est batteur et beat-boxer. Ma fille de 15 ans, pianiste et chanteuse, pense même s'orienter vers la musicothérapie. L'impact de ce "monde" a donc simplement dépassé les limites de ma propre existence.
Les premières années ont été riches en "sensations collectives". Quand, par exemple, toute l'équipe (années à l'Abordage et à la halle) se retrouvait pour démonter le son et la lumière. Le tout se terminant par un festin, à la "Astérix"... L'aspect humain était très structurant à cette époque. Une sorte de famille se retrouvait chaque année... Je n'ai eu de cesse, quand cela a été possible d'amener des plus jeunes aux mêmes sensations; certains se sont dirigés vers les métiers du son et de la lumière, plus tard. D'autres y trouvaient la chaleur humaine, le goût de l'effort et du dépassement de soi. En 1995 le RDTSE était étalé sur 10 jours avec 8 jours de concert. Un festival sous chapiteau, sur le Bel Ebat, avec Khaled recherché par le FIS (front islamique du salut), NTM en pleine forme exigeant un écran géant dans le chapiteau pour que le public suive un match de coupe d'Europe de foot en direct sous peine de refus de jouer et refusant l'accès de leur loge gardée par quelques pit-bulls aux quenottes reluisantes, New Model Army ne pouvant jouer sans l'apport de certaines substance illicites...Dix jours dans un froid et une humidité bien normands... Le tout pour une fréquentation insuffisante contribuant à creuser un trou financier astronomique pour la structure MJC. Et une perte de 7 kilos pour votre serviteur... sur les rotules, ou du moins ce qu'il en restait !

Emmanuel Carpentier
Bénévole régie, régisseur son, régisseur général… entre 1993 et 2004


Ludwig Von 88 Bashung - Thierry Bouffiès

Still Angry • Molaire • Channel Zero • Lofofora • The Spudmonsters • Alain Bashung • King Biscuit • French Lovers • Shultz Et Les Tontons Flingueurs • Ludwig Von 88 • Ligne De Soul • The Hoax • Tom Principato • Arme • P.S.R. • Dee Nasty • Human Spirit • NTM • Rimitti • Khaled • Chesterfields Kings • Painting Over Picasso • Roadrunners • Barrence Whitfield And The Savages • A Subtle Plague • Cement • Wayne Kramer • New Model Army.

1994 (11ème Edition)


Mes premiers émois musicaux sont liés au Rock Dans Tous Ses Etats. A l’époque je trainais au ‘King Bees’ le disquaire d’Evreux avec Olivier Delacroix qui jouait à l’époque dans Effigie. Ils avaient d’ailleurs été sélectionnés pour jouer au festival grâce au tremplin rock de 1986… Grâce aux radios libres très vite je me suis retrouvé à interviewer des groupes, comme Jad Wio en 1987. Il y avait un côté militant très marqué à l’époque parmi les gens qui faisaient le festival. J’ai vécu tout ça de l’intérieur, les concerts incroyables de Thee Hypnotics et Jad Wio en 1992, les drogues qui circulaient dans la salle… J’étais fasciné par l’ambiance des festivals que je fréquentais (Bourges, Transmusicales et le RDTSE) et tout ce qui tournait autour. C’est ainsi qu’avec l’aide d’une vingtaine de personnes on a créé le Festival Off en 1994. Des concerts gratuits étaient organisés en ville autour des dates du festival ‘in’, renforçant l’image du festival auprès des Ebroïciens. L’année d’après on avait aussi monté une soirée ‘mode destroy’ à l’Abordage en amont du RDTSE : ‘Le Corps Dans Tous Ses Eclats’. Des mannequins, créateurs de mode, une grande expo de tatoueurs et un salon de piercing… Un gros bordel déviant avec des mannequins topless, une ambiance SM surréaliste mais qui reste un super souvenir !

Patrick Auffret
photographe & journaliste, a participé à toutes les éditions depuis 1984


Black Maria

Esperanto • Walkabouts • Les Naufragés • L’Eléphant Rouge • Croaks • Philippe Léotard • Mado • Les Nonnes Troppo • Black Maria • Alex De Lys • Dominique A • Marc Minelli • Dominic Sonic • Nyah Fearties • The Fleshtones • Shoulders • Hugo Race

1993 (10ème Edition)


J'aurai pu évoquer la cigarette magique de Bortek, une interview irréelle de Dominique A, une retransmission footballistique avec Neil Hannon (Divine Comedy) et les frères Coombes, les débuts de la commercialisation des cruches au VIP (on faisait tomber trop de verres avec ma bande) de quelques situations dégradantes, les mobilicyclistes du Nord mais voilà, il fallait bien choisir dans mes souvenirs accumulés depuis 1985. Suis-je donc un vieux ?
Huit ans, que je venais comme spectateur mais en 1993, 10e édition, j’ai pour la première fois le droit d’accéder au VIP, nommé communément Bar Pro. Position que je (main)tiens depuis. Je suis l’affaire avec Patrick Auffret pour Paris-Normandie et Franck Levasseur à la photo. Première interview : Arno. Premières Gonzalo-questions aux Buzzcocks. Avec mon anglais de cinquième, je m’en sors pas trop mal jusqu’à cette interrogation décisive dirigée vers le batteur (Phil Barker selon Wikipédia) : « Mais t’as quel âge ? »
- « 28 ans ! »
- « Ah ouais (NDLA : difficile soustraction 93-77 = heu), mais t’as commencé super jeune avec les Buzzcocks ! »
- « T’es con, je joue avec eux depuis quatre ans… »
- « ? »
- « Je suis un remplaçant, t’es con. »
Moralité : bossez l’anglais à l’école !
Attente, contentement, manque. Le RDTSE procure une formidable sensation de liberté, d’amitié, d’échange. Si le groupe est bon, on en parle. Si le truc est affreux, on discute des mérites comparés des ultimes éditions jusqu’à ce qu’il fasse trop froid.
Le conseil du quadra : ne jamais oublier sa petite laine.
Les premières fois sont souvent les meilleures. Pas rancunier de nos errements journalistiques, Pete Shelley invite le crayon cassé que je suis et le photographe dans sa loge. La rouleuse roule. Le frigo est plein. Le batteur me boude toujours. Steve Diggle descend paisiblement les quilles. Avant et après concert. Sur le tard, Pete Shelley nous propose de passer à Manchester l’été suivant. Chez lui ! Enfin surtout le photographe qui comprenant la contrepartie décline gentiment...
Conclusion : il faut rester ouvert aux autres jusqu’à un certain point tout en demeurant poli.

Emmanuel PETIT
journaliste présent sur le festival depuis 1993



Mille Sabords • Gene Clarksville • City Kids • Patrick Verbeke • Pigalle • Fata Morgana • Sons Of The Desert • Roadrunners • Th’Faith Healers • Zuzu’s Petals • The Buzzcocks • New Bomb Turks • Ned’s Atomic Dustbin • Arno • Kevin Coyne

1992 (9ème Edition)


Thierry Bouffiès Patrice Levillain

Workin’N’Peanuts • Homicide Volontaire • Seguridad Social • Les Rats • Les Rapetous • Prodigal Sons • Nine Below Zero • Mc Solaar • Little Big Band • Pow Wow • Iannis Xenakis • Little Bob • Fly And The Tox • De Medicis • Dazibao • Robert Forster • Jad Wio • Backsliders • Tupelo Soul • The Uptown Bones • Devil Dogs • Thee Hypnotics

1991 (8ème Edition)


The Kid Pharaon Merry Go Round - Patrice Levillain Les Thugs - Alain Lambert EureInter Collection Sophie Bordier Thierry Bouffiès

Les Joueurs • Nikki Sudden • OTH • Rausch • Mister Moonlight • Amulette • Jean Martin • Mike Rimbaud • Les Thugs • Jean-Jacques Milteau • Tony Truant • THE Kid Pharaon Merry Go Round • IAM • Joe Hell • Babylon Fighters • The Fleshtones

1990 (7ème Edition)


Kent

Mi-Chats Mi-Souris • Los Mescaleros • The Kingsnakes • Les Satellites • Rockin’Squat • Lionel D & Dee Nasty • Jimmy Oihid • Parkinson Square • Walpurgis Volta • Croaks • Eat • Kent • The Johnnys • Les V.R.P

1989 (6ème Edition)


Alain Lambert Eure Inter collection Sophie Bordier Alain Lambert Eure Inter collection Sophie Bordier

The Strangemen • Funky Lips • The Essence • Edith Strategy • Zéro De Conduite • Rytm’N’Facts • Alain Rivey • Dominic Sonic • La Mano Negra • Niah Fearties • Lolitas • Claw Boys Claw

1988 (5ème Edition)


En 1988 j’étais programmé avec Erga Omnes. Souvent notre groupe fournissait le backline pour les groupes donc un paquet de batteurs ont joué sur ma batterie ! Un moyen de faire des économies pour le festival des premières années ! Cette année- là a eu lieu une baston mémorable entre le service d’ordre des Bérurier Noir et le service d’ordre bénévole du festival… Total Rock & Roll les Bérus avaient vidé les extincteurs sur la scène !

Vincent PELCOT
service d’ordre, barman, backliner, runner, musicien pour Erga Omnes, Les Nouilles En Cage… dès 1984 !


Gene Clarksville - Alain Lambert Eure Inter collection Sophie Bordier Bérurier Noir - Alain Lambert Eure Inter collection Sophie Bordier

Gene Clarksville • Bill Pritchard • Mike And The Boys • Chris Wilson • Robin Wils • Kid Pharaon • Mister Moonlight • Yargo • Westside • Erga Omnes • Image Of Spirit • Exode • Night Shift • Nuclear Device • Parabellum • Bérurier Noir • Shamen • Roadrunners • Screaming Blue Messiahs • Moda • Black Maria • Bal Perdu • Niah Ferties • Marc Minelli • Noir Désir

1987 (4ème Edition)





Blah Blah Blah • OTH • 091 • The Soup Dragons • Band Of Outsiders • And Also The Trees • Jad Wio • Restless • Creeps

1986 (3ème Edition)


J’étais parmi la petite poignée de bénévoles autour de Christian Roux et Gilles Noé dès le premier opus… En tant que digne (enfin pas toujours) représentant du sectarisme et de la mauvaise foi rock'n rollienne ! Mon bilan des 29 éditions auxquelles j’ai participé : 1162 cigarettes, un concert improvisé dans les cuisines avec les Forest Hill Billies (1986), des claques (au sens propre et figuré), quelques fûts de bière, de nouveaux amis, de nouveaux ennemis, des gueules de bois, 5 torticolis, un acouphène chronique, magnifique Kevin Coyne devant un parterre dépeuplé, les Buzzcoks (responsables de mon acouphène), le sentiment d'avoir vieilli seul au milieu du pogo devant Jello Biafra alors que personne n'ose me pousser, beaucoup de franches rigolades, de discussions stériles et viriles, un match de foot partagé avec l'adorable chanteur de Supergrass, la modestie non feinte des Kills, les sièges du bar Vip, un orage bienvenu, Bertrand Cantat déguisé en Jim morisson jouant du Gun club un dimanche après-midi, Alan Vega en chair et en os devant moi, une bière avec Anton Newcombe, parmi la prog avec les nouilles en cage, bientôt avec les Golden Romeos ( pour la 50eme), des centaines de CRS dans les rues d'Evreux le soir de NTM, des bises et des bisous comme dirait Philippe Katerine, les chilis du samedi midi chez Gonzalo, la fraicheur de la nuit et quelques coups de soleil, Daniel Johnston et les concerts fiévreux du banana club etc... mais c'est pas fini, putain la 30eme!

Laurent PLAISANCE
là depuis le début, programmation et intendance entre 1984 et 1989


Hot Pants - Alain Lambert Eure Inter collection Sophie Bordier Little Bob Story - Alain Lambert Eure Inter collection Sophie Bordier

Babylon Fighters • Les Illuminés du 8/12 • E.V. • Animators • EFFIGIE • Evening Legends • Tupelo Soul • Hot Pants • End Of Data • Little Bob Story • The Forest Hill Billies • Les Valentino • The Appartments

1985 (2ème Edition)


Après avoir participé à la création des premières Transmusicales de Rennes, j’ai ensuite rejoint la Normandie en novembre 1982, où j’avais de la famille. La MJC m'y avait recruté comme coordinateur des actions en direction de la jeunesse. J'ai ainsi été amené à travailler avec toutes les autres associations de la ville, Jeune Cité, l'ALM… On faisait de la culture et du social. On a mis en place les premiers Etés Jeunes, des événements musicalement très importants dans les quartiers d'Evreux. La Quinzaine Rock qui désigne la première édition du festival est inaugurée en 1984 sur la lancée de la création de l'association Musique Surprise qui organisait six à huit concerts à l'année. On nous prenait pour des fous de faire jouer du rock dans les quartiers ! D'ailleurs, quand nous avons fait venir Bashung au gymnase Jean-Bart de Nétreville en 1985, nous avons fait un sacré four ! Le plus gros bide de ma carrière ! En fait, les Tréteaux de France s'étaient installés sur le pré du Bel-Ebat et tous les comités d'entreprise se désistaient de Bashung pour aller aux Tréteaux le même soir…Dès les débuts du Rock dans tous ses Etats, notre souhait était d'internationaliser la programmation du festival. Pour cela on faisait des offres aux groupes anglais, on leur donnait un coup de main pour qu'ils se produisent en France mais on se garantissait l'exclusivité à 150 km à la ronde , évitant ainsi qu'ils jouent en Normandie ou à Paris ! La crédibilité de notre programmation nous a permis de nous hisser dans le Top 5 des villes rock de France ! Plus fort que Rouen ou Le Havre, Evreux était, entre 87 et 89, LA capitale normande du rock.

Christian ROUX
Agitateur de 1984 à 1989 aux côtés de Françoise Charrier, Sylvain Tacconi, Gilles Noé, Boumédienne et Sine Blalouz Sans oublier, évidemment, le peuple rock ébroïcien qui a bien voulu adopter le Rennais que j'étais. Ces rencontres avaient du sens, voilà pourquoi Le RDTSE existe encore aujourd'hui.


London Cowboys • City Kids • Alain Bashung • Cyclope • Wild Child • Kwatsu • Ex Tohu Bohu • Dennis’Twist • Litfiba • Wurzel 4 • Spinones

1984 (1ère Edition)


A peine balbutiante la programmation du rock à Evreux se fait par une bande de copains à laquelle s’ajoutent les compétences d’un animateur MJC breton arrivé fraîchement de Rennes et baigné des premières Transmusicales. Merci à Jack Lang de révéler l’ampleur du mouvement qui s’amorce « 25000 groupes de Rock en France », personne ne s’en doutait. Pas de lieux de répétition, pas de salles, des MJC et des Bars accueillent ces « ovni musicaux » avec leurs tronches de sales gosses. Beaucoup de sueur, de matos à transbahuter, de bière et de fin de concert à nettoyer le sol au petit matin, lessivés… Puis le retour à la réalité quotidienne, reprendre le fil des activités d’une MJC bouleversée un moment par la soudaineté des décibels, sans se douter qu’on construisait un nouvel imaginaire collectif. Un rêve rock ébroïcien héritier des années américaines d’après-guerre.

Jean Marie MARTIN


Alain Lambert EureInter collection Sophie Bordier

Ersatz • Wild Ones • The Nits • Brigade Internationale • BF Pictures • Baron Rouge • The Rose • Maze Of Death • Persona Non Grata